Accueil Actualités Joli succès du forum de l’emploi

Joli succès du forum de l’emploi

Posté le 29 Mar. 2019


Aujourd’hui, 4 800 visiteurs se sont rendus au forum de l’emploi, à Val-de-Reuil. Collégiens, étudiants, demandeurs d’emploi sont venus rencontrer les 165 partenaires de ce salon.



   

            Sophoeun, 35 ans, fait patiemment la queue devant le stand d’Hermès Parfums. Elle cherche un emploi dans la vente ou le commerce                mais est ouverte à toute      proposition d’emploi.
            « Travailler chez Hermès me plairait beaucoup. Je me suis aussi rendue sur le stand de Critt Interim, Leclerc et ODS » explique cette                  Rolivaloise, son CV à la main.
            Elle apprécie le forum qu’elle a déjà fréquenté l’année dernière. « On gagne beaucoup de temps. En une matinée, on peut rencontrer                  de nombreux employeurs.     
            Face à une personne, on peut montrer sa motivation davantage qu’en envoyant une lettre de candidature. »
 








SI Sophoeun sait dans quel domaine elle aimerait travailler, ce n’est pas toujours le cas des collégiens. 
Ils pouvaient avoir une première approche de certaines professions grâce à la Cité des Métiers.
Un casque de réalité virtuelle sur les yeux,
certains ont découvert l’environnement d’un coiffeur, imprimeur, câbleur, horticulteur, tailleur de pierre, boucher.
Avec la tablette, ils pouvaient aussi avoir des premières notions d’usinage, de maintenance aéronautique, automobile et de construction BTP.
« Avec le casque, ils peuvent appréhender le geste métier.
C’est une première approche qui leur permet de savoir s’ils ont envie de rencontrer un professionnel par la suite » explique Marlys Demare, conseillère à la Cité des Métiers.









   Les jeunes issus d’Initia Formation (à Guichainville mais qui a une antenne à Val-de-Reuil) ont, eux, trouvé leur voie… et même un emploi !
   Formés aux métiers  du Très Haut Débit, ils ont le choix entre installateur réseaux, raccordeur abonné ou dessinateur-projeteur en bureau           d’étude.
   Des métiers en tension où les demandes sont très nombreuses et les candidats pas assez.
   Tant mieux pour les 165 personnes formées au métier d’installateur de réseau : ils sont assurés de trouver un emploi à l’issue de leur                   formation.
   « Nous formons 165 personnes pour ce métier. Or, en Normandie, il y a 400 demandes.
   Il suffit d’avoir du savoir-être et nous nous chargeons de leur inculquer le savoir-faire.
   Quand ils sortent d’Initia Formation, ils sont prêts à être embauchés » souligne  Faustine Davesne, présidente d’Initia Formation.
   Si aujourd’hui les entreprises recherchent des raccordeurs abonnés, demain ce sont les dessinateurs-projeteurs qui seront particulièrement         convoités.
  




Reporter en herbe

Un peu partout sur le forum, caméra ou micro à la main, des jeunes de la Mission Locale filment, questionnent.                                                  
Ils font partie de l’équipe de Reporter Normandie Jeunes, action financée par la Région,
qui permet à des jeunes d’appréhender les techniques du multimédia.
Leurs formateurs font partie de Culture et Nature, une association qui fait de l’éducation à l’image et aborde 3 domaines :
la presse écrite avec le journal Globules, la radio avec Zone d’ondes et la télé avec Culture et Nature.
« Tous ne deviendront  pas journaliste, cadreur ou ingénieur du son mais ils apprennent
à travailler en équipe, à s’adresser à des inconnus,
à préparer des questions » expliquent Wilfried Peulvey et Antoine Lejardinier, leurs référents à la Mission Locale et chez Culture et Nature.
  





Plus de 700 offres d’emploi

  Les entreprises présentes au forum de l’emploi ont proposé au total 710 offres d’emploi.
  « Grâce au salon en ligne, les candidats pouvaient faire un premier choix   pour se rendre directement sur le stand des entreprises                      sélectionnées.
  Un espace de job dating permettait aussi aux sociétés de rencontrer des candidats potentiels »  explique David Fontaine,
  directeur adjoint du pôle sport, culture, événementiel à Val-de-Reuil, qui, avec Allal Elouerdighi, directeur du CCAS
  ont mis en place ce forum pour le compte de la ville.
  Novadis, le site logistique d’Andros, à Vironvay recrute par exemple 20 à 30 préparateurs de commandes.
  « Nous n’exigeons pas de diplôme particulier.
  Nous formons les candidats pendant 40 jours avant la prise de poste » explique la représentante de l’entreprise.

 « Avec plus de 700 offres proposées, ce n’est pas un hasard si le forum des métiers est désormais appelé forum de l’emploi.
  Nous avons un seul objectif : la lutte    contre le chômage, la lutte pour l’emploi » martèle Marc-Antoine Jamet, maire de Val-de-Reuil.
  





L’importance de l’industrie

« Nous vivons une situation paradoxale. Nous sommes sur le territoire qui crée le plus d’emplois dans l’Eure
mais où le taux de chômage est le plus important, rappelle Bernard Leroy, président de l’Agglo Seine-Eure. 
La bataille pour l’emploi est énorme. Il nous faut jouer collectif, à l’image de ce forum (co-financé par la ville et l’Agglo). 
Nous sommes sur la bonne voie. Avançons dans la même direction. »
Le président de l’Agglo Seine-Eure a rappelé l’importance de l’industrie sur le territoire. 50% des emplois relèvent des entreprises industrielles, et elles continuent de recruter.
Pour gagner la bataille de l’emploi, la solution semble être d’adapter les formations aux besoins des entreprises locales. C’est ce que prône la sous-préfète Anne Frackowiak-Jacobs, avec la collaboration indispensable de Pôle Emploi et de la Mission locale. « La politique de l’emploi, c’est une politique de petits pas. Les industriels doivent accepter de perdre un peu de temps pour présenter les emplois à pourvoir, pour mieux en gagner derrière quand ils auront trouvé les bons profils. »
C’est certainement ce que pensent les entreprises présentes aujourd’hui.
  
  

Partager cette page